Look

Les flops vestimentaires du festival de Cannes

Le Festival de Cannes, c’est un événement très médiatique. On le sait, c’est également un événement où les stars brillent par leurs styles vestimentaires, les uns aussi excentriques que les autres. Voici les flops du début de la 71e édition.

L’inconnue à la poitrine dénudée

C’est devenu un rituel auquel plus aucune édition du Festival de Cannes ne déroge. Chaque année en effet, on assiste désormais à la fameuse “nipple gate”, entendez le scandale du téton. Pour cette édition, c’est une jeune femme mystérieuse qui est passée à l’attrape.

Inconnue du grand public, cette femme arborait une moulante combinaison noire. Le haut transparent était aux motifs en arabesque qui étaient censés couvrir sa poitrine. La robe s’est trouvée mal ajustée (ou pas ?) et ses tétons étaient à nu. L’intéressée n’a pas semblé gênée par cet incident et posait tout en sourire.

Elena Lenina, le ridicule ne tue pas

Mme extravagance n’a pas manqué de se faire remarquer à cette édition du Festival de Cannes. Elena Lenina, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, se présentait sur le tapis rouge arborant une tenue digne du soleil avec en prime une coupe de cheveux blanche en entonnoir. Comme quoi, le ridicule n’a jamais tué.

Marie Parie, l’excentrisme à son paroxysme

Encore une habituée des apparences extravagantes qui n’a pas manqué d’honorer sa réputation. Cette année, la chanteuse s’est affichée avec un look original : perruque bicolore, robe effet miroir, décolleté trompe-l’œil, lunettes de soleil etc., il y avait de tout dans cette tenue des plus créatives. Pour une robe de patineuse, pas étonnant d’ailleurs qu’elle ait glissée sur le tapis rouge.

Laisser un commentaire